La récente étude mettant en avant une association entre consommation de produits bio et diminution du risque de cancers a fait grand bruit... Et a souvent été mal comprise. Emmanuelle Kesse-Guyot, la chercheuse de l'Inra ayant piloté l'étude, explique pour Graines de Mane la méthodologie employée, les résultats et leur possible interprétation. En ce sens, elle invite à la prudence quant aux conclusions parfois trop hâtives suscitées par les partisans ou les opposants du bio. Cette interview, véritable plaidoyer pour une approche curieuse, rigoureuse et complexe des questions agricoles, est le sens même de notre démarche Graines de Mane. Elle vaut pour ce qui se passe dans nos assiettes comme dans nos champs. 

Nous voulons des vers de terre

Nous voulons des vers de terre

Si le souhait d’un développement de pratiques agricoles plus écologiques et moins consommatrices de pesticides ne peut qu’être largement partagé, le "mouvement des coquelicots" occulte néanmoins plusieurs questions indispensables et complexes pour engager une véritable transition agroécologique.

Lire la suite.

Envie de soutenier Graines de Mane ?

Graines de Mane est une aventure entièrement bénévole. Grâce aux dons, vous pouvez contribuer à faire vivre le site ! => https://grainesdemane.fr/faire-un-don/

Les contributions nous servent à financer le développement du site et nous permettent de vous proposer toujours plus d'articles pédagogiques, informés et argumentés sur le monde agricole. Chaque contribution, quel que soit son niveau, est la bienvenue.

Merci d'être de plus en plus nombreux à nous lire et à partager nos articles !

Alimentation bio et diminution du risque de cancers : « des résultats importants, mais à considérer avec prudence »

Alimentation bio et diminution du risque de cancers : « des résultats importants, mais à considérer avec prudence »

Emmanuelle Kesse-Guyot, directrice de recherche à l’INRA, revient sur les résultats de l’étude qu’elle a pilotée et qui a rapporté une diminution du risque de cancers avec une alimentation bio. Elle invite à la prudence quant à leur interprétation.

Lire la suite.

Soizic Guimier : « Réussir le défi d’une viticulture qualitative plus économe en pesticides »

Soizic Guimier : « Réussir le défi d’une viticulture qualitative plus économe en pesticides »

Importante consommatrice de pesticides, la viticulture fait régulièrement la une de l’actualité pour des conflits avec son voisinage. L’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) travaille sur les systèmes viticoles de demain. Entretien avec Soizic Guimier, responsable du suivi de dispositifs expérimentaux économes en pesticides à l’INRA de Bordeaux et animatrice de l’Observatoire national du déploiement des cépages résistants.

Lire la suite.

Comment l’agriculture peut ralentir le réchauffement climatique

Comment l’agriculture peut ralentir le réchauffement climatique

Émettrice de gaz à effet de serre et donc contributrice au réchauffement climatique, l’agriculture peut néanmoins stocker du carbone dans les sols. Tour d’horizon de quelques solutions et évaluation de leurs impacts à l’échelle de la France.

Lire la suite.

Envie d'écrire un article ou de proposer un sujet ?

Si vous souhaitez contribuer et faire part de vos connaissances, compétences, idées et points de vue sur l'agriculture, n'hésitez pas nous envoyer vos propositions en nous écrivant à asso@grainesdemane.fr.